Covid-19 : aide aux ménages et aux étudiants

Actualités

Opération coup de pouce

La Commune de Lège-Cap Ferret souhaite venir en aide à un public de personnes actives, aux étudiants et/ou leur famille qui ont subi une perte de ressources en raison de la crise sanitaire, engendrant des difficultés financières dans leur quotidien. Cette action coup de pouce est conduite par le CCAS avec l’appui du Comité d’Entraide.

 

  • Vous appartenez à l’un des publics suivants ?

-Ménages domiciliés sur la commune, (ne dépassant pas les seuils de ressources définissant
les revenus de ménages très modeste à modeste basés sur les barèmes définis par le
Ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale).

-Étudiants, dès lors que vous justifiez d’une appartenance à la commune : résidence
principale, foyer familial…

La crise sanitaire a eu un réel impact sur vos finances et votre quotidien.

 

  • Pourquoi demander cette aide ?

-Pour vous permettre d’obtenir une aide financière ponctuelle

-Pour donner un nouveau souffle sur votre budget

 

  • Quelles sont les aides possibles ?

En fonction de votre situation, les équipes du CCAS vous proposeront une aide ciblée :

-Prise en charge d’un mois de loyer ou d’une mensualité de prêt immobilier

-Paiement d’une facture impayée, dette en cours

-Aide à l’achat d’un outil informatique 

-Aides spécifiques aux étudiants :
    o  Allocation mensuelle jeune
    o  Aide à la mobilité : financement du BSR, Code de la route, Permis de conduire.

 

Vous avez subi une perte de revenu, besoin d’un soutien financier ponctuel ?

Le CCAS reste à votre écoute au 05.57.56.40.55

 

Chèques de soutien psychologique :

 
Mis en place depuis le 1er février sur décision du gouvernement, dans le cadre des aides durant la crise sanitaire, les chèques psy permettent à tout étudiant en détresse psychologique ou simplement souhaitant consulter un psychologue, psychiatre ou psychothérapeute de bénéficier de 3 consultations entièrement prises en charge.
 
En effet, avec la disparition du régime étudiant de sécurité sociale au 1er septembre 2019, les consultations peuvent vite devenir chères si un étudiant n’a pas adhéré à une complémentaire santé. C’est d’autant plus le cas depuis le début de la crise sanitaire liée à la Covid-19.
 La précarité des étudiants augmente car il n’y a pas de hausse de revenus malgré des charges toujours plus grandissantes (matériel informatique pour les cours en ligne, taux de prêts étudiants évolutifs…). Les services sociaux des Crous restent disponibles sur rendez-vous, pour tous.
 
  

 

 

 

 

Retour à la liste des actualités

Restez connecté(e)

Restez informé, inscrivez-vous à notre lettre d’information, je m’inscris !