L’archive du mois de décembre 2019 !

Actualités

Lumière sur… Petits faits insolites

LES ARCHIVES MUNICIPALES DE LÈGE-CAP FERRET ONT POUR VOCATION DE CONSERVER LES ARCHIVES PUBLIQUES, MAIS AUSSI DES DOCUMENTS PRIVÉS, UNIQUES ET PARFOIS PERSONNELS. TOUS LES MOIS, DÉCOUVREZ UN DOCUMENT INÉDIT SUR VOTRE COMMUNE ! PAR SON INTÉRÊT HISTORIQUE, SON ASPECT ESTHÉTIQUE, OU SON ORIGINALITÉ, CE DOCUMENT TÉMOIGNE DE LA MÉMOIRE LOCALE.

L’année 2019 a été riche en événements pour notre service des Archives : exposition itinérante commémorant la Première Guerre mondiale, accueil de classes d’élèves de la commune, ateliers de calligraphie lors de la Journée Internationale des Archives, participation au Forum des Associations, visites guidées et exposition lors des Journées Européennes du Patrimoine, parution des livrets de « La petite collection ».

Ce mois-ci, au menu de la dernière archive du mois de l’année 2019, des faits insolites : visites royales, nobles en villégiature, une réflexion sur les noms donnés aux habitants de la commune, et enfin un projet de parc zoologique.

Visites royales

La Presqu’île a attiré de nombreuses personnalités, écrivains, peintres, chanteurs, qui y puisaient leur inspiration. Elle a également été le lieu de villégiature pour les têtes couronnées du monde entier, que ce soit des marquis, des reines ou des princes.

Édifiée vers 1860 au Cap Ferret, la villa Miche-Line a appartenu au Marquis de Villefort. De nos jours, la villa, rebaptisée Les Rosiers, est la propriété de la famille de l’écrivain José Maria de Heredia. Par ailleurs, le Marquis de Fontainieu, Emmanuel Charles Joseph de Barrigues, lieutenant-colonel à la retraite, décède le 9 août 1931 alors qu’il séjourne au Cap Ferret.

Cap Ferret – Groupe de villas sur les bords du Bassin, quartier Bélisaire (fonds Archives Municipales de La Teste de Buch, Archives Municipales de Lège-Cap Ferret)
De gauche à droite, Les Rosiers, Caprice, Suzalda, Belle Plage, Vulcain et Alexandre

A l’été 1901, la Reine Ranavalona III de Madagascar passe un mois à Arcachon. Le maire James Veyrier-Montagnères se charge de divertir la souveraine. A bord du yacht L’Oasis, Ranavalona III part en excursion sur le Bassin, puis visite la Villa Algérienne en compagnie de Léon Lesca et de sa femme. Elle découvre également le phare du Cap Ferret. Avant de repartir, elle distribue quelques photographies aux personnes qui lui sont sympathiques, dont les époux Lesca.

Le Prince Auguste de Broglie-Revel a ses habitudes de chasse au Cap Ferret. Un jour d’octobre 1908, il tire 300 cartouches et abat 80 pièces avant 10 heures (palombes, ramiers, merles et grives).

La Duchesse d’Athlone, petite-fille de la Reine Victoria, vient se reposer à Piraillan au cours du mois de mars 1937 avant les fêtes du couronnement de George VI. Elle atterrit à Cazeaux, et séjourne à la villa Nevada II à Piraillan, en bordure du Bassin, où son époux Lord d’Athlone l’y rejoint. La villa appartiendrait à sa femme de chambre, une certaine Mlle Bouvet (ou Boutet). Son nom Nevada II pourrait avoir un lien avec une autre villa : la villa Nevada à Cannes, route de la Californie, lieu de villégiature du Duc d’Albany, sa femme et sa fille Alice, la future Duchesse d’Athlone.

La Villa Nevada II, La Petite Gironde, 25 mars 1937 (Retronews)

Les noms des habitants

Quand on habite à Bordeaux, on est un Bordelais. Quand on habite à Paris, on est un Parisien. Mais quand on habite à Lège-Cap Ferret, se nommer est un peu plus compliqué.

A Lège, on est soit Légeots soit Légeois. On dit communément que le terme « Légeots » désigne les anciens habitants de Lège, les vieilles familles qui vivent là depuis des générations, tandis que le mot « Légeois » s’apparente aux nouveaux habitants. Néanmoins, nous avons trouvé une mention du terme « Légeois » dès 1899.

Au Cap Ferret, les habitants sont des Ferret-Capiens. L’édition du 28 août 1904 de L’Avenir d’Arcachon les nomme curieusement les « capétiens » (le Cap Ferret est alors appelé Cap d’Arcachon).

Mais qu’en est-il pour les autres villages de la Presqu’île ? Comment appelle-t-on les habitants de Claouey, du Canon ou de l’Herbe ? Peut-on dire des Claoueyens et Claoueyennes comme ce fut le cas pour la Pétanque Claoueyenne ? Dans les colonnes de l’Arcachon-Journal du 8 novembre 1903, le journaliste Raoul Delfy s’interroge, sur le ton de l’humour, sur la dénomination des habitants de l’Herbe et du Canon :

« Et dans l’espoir, le doux espoir, de lui poser, comme on dit, « une colle », je demanderai alors comment on désigne les habitants du village de l’Herbe, des Herbacées, des Herbiens, des Herbeurs, ou des Herbivores, et ceux du village du Canon, des Canonniers, des Canonneurs, ou des Canonnés ? »

Et pour les habitants du Four, des Jacquets, de Piquey, de Piraillan, La Vigne ? Comment pourrait-on les appeler ? Et vous, avez-vous une idée ?

Une rue de pêcheurs à L’Herbe – de gauche à droite, Marie Lagueyte née Desson, Maurice Baillon dit Le Mouret, Lucie Baillon, Fernande Lagueyte ép. Maillou, Jean Lagueyte (fonds Luc Dupuyoo, Archives Municipales de Lège-Cap Ferret)

Une réserve d’animaux

En 1972, Dominique Laporte, un descendant de Léon Lesca, projette de créer un parc zoologique à l’entrée du village des Jacquets. Le site comprendrait plusieurs espaces distincts : l’élevage et le logement, les oiseaux, les grands oiseaux, les petits herbivores et la flore, les grands herbivores et carnassiers, les réserves et la quarantaine, un club hippique.

Le projet a été présenté à M. Gérard Thurnauer, urbaniste et membre de la M.I.A.C.A. (Mission d’aménagement de la Côte Aquitaine). C’est la dernière information que nous ayons au sujet de parc zoologique. Le projet n’a évidemment pas abouti. Toujours sous l’impulsion de Dominique Laporte, c’est le Domaine du Four, rassemblant à l’origine skate-park, golf et enclos à poneys, qui a été créé à la place.

Extrait du projet de parc zoologique, 1972 (Archives Municipales de Lège-Cap Ferret)

Votre histoire, notre mémoire

“Les souvenirs d’un homme constituent sa propre bibliothèque.”
Aldous Huxley, écrivain anglais (1894-1963)

Vous avez des photos, des documents sur des événements insolites ? Venez partager vos souvenirs ! Vous pouvez contribuer à enrichir les fonds des Archives Municipales (don ou prêt pour numérisation) !

Contribuez à enrichir cet article !
Service des archives
79 avenue de la Mairie, Lège bourg
archives.ad@legecapferret.fr
05.57.17.07.80

Sources et références

Les Archives municipales de Lège-Cap Ferret :

  • Délibérations du Conseil Municipal de Lège
  • Fonds Luc Dupuyoo
  • Fonds Archives Municipales de La Teste de Buch
  • Projet d’un parc zoologique, 1972

Gallica :

  • Le plus beau royaume sous le ciel, Onésime Reclus, 1899
  • L’Avenir d’Arcachon, 28 août 1904
  • L’Avenir d’Arcachon, 21 juillet 1901
  • Arcachon-Journal, 8 novembre 1903

 

Télécharger le document (PDF)

Retrouvez toutes les archives du mois sur cette page.

Découvrez le patrimoine communal à travers « La petite collection » !

Retour à la liste des actualités

Restez connecté(e)

Restez informé, inscrivez-vous à notre lettre d’information, je m’inscris !