L’archive du mois d’octobre 2020 !

Actualités

Lumière sur… Les Maisons du Spectacle au Cap Ferret

LES ARCHIVES MUNICIPALES DE LÈGE-CAP FERRET ONT POUR VOCATION DE CONSERVER LES ARCHIVES PUBLIQUES, MAIS AUSSI DES DOCUMENTS PRIVÉS, UNIQUES ET PARFOIS PERSONNELS. TOUS LES MOIS, DÉCOUVREZ UN DOCUMENT INÉDIT SUR VOTRE COMMUNE ! PAR SON INTÉRÊT HISTORIQUE, SON ASPECT ESTHÉTIQUE, OU SON ORIGINALITÉ, CE DOCUMENT TÉMOIGNE DE LA MÉMOIRE LOCALE.

C’était il y a 90 ans : l’inauguration de la première Maison du Spectacle au Cap Ferret. Lieu de vacances pour les enfants des employés des théâtres, elle a connu une histoire plus que mouvementée, entre occupation humaine et invasion naturelle.

« Comment ne pas adresser un souvenir ému à la première Maison du Spectacle, celle où tant d’enfants sont venus amasser des souvenirs de bonheur, enfants qui n’étaient pas les passants d’une saison, mais qui revenaient cinq, six et même pendant sept années. La Maison du Spectacle était bien devenue réellement ce que ses fondateurs avaient voulu qu’elle fût, leur maison. » (discours de Georges Mauret-Lafage lors de l’inauguration de la deuxième Maison du Spectacle le 30 juillet 1949)

La première Maison du Spectacle

La Mutuelle du Spectacle de Bordeaux et du Sud-Ouest résulte de l’union de deux associations, l’Association des directeurs de théâtre de France et l’Association des loueurs de films de Bordeaux et du Sud-Ouest. Chaque année, ils envoient gratuitement les enfants de leurs collaborateurs à la campagne et à la mer.

En 1928, sous l’initiative de son président, Georges-André Mauret-Lafage, la Mutuelle projette de grouper en un même lieu une maison de retraite pour les artistes et employés du théâtre, et une colonie de vacances pour leurs enfants. La Compagnie d’entreprises immobilières du Cap Ferret offre deux hectares de terrains, en grande partie boisés, proches du sémaphore et de la façade océanique. L’environnement bénéficie d’un climat bienfaisant et de l’air salubre de l’océan. Une commission approuve le choix du terrain en juillet 1928.

Une souscription publique est ouverte dans les colonnes du journal La France de Bordeaux et du Sud-Ouest en janvier 1929. De nombreux lots sont à gagner, parmi lesquels une villa au domaine de Brivazac (Pessac), une conduite intérieure 10 cv modèle 1929 ainsi qu’un piano à queue Gaveau. Le tirage de la souscription, qui a réuni près de 3 000 participants, a lieu le 11 décembre 1929 à l’Alhambra.

Le 17 mars 1930, Adrien Marquet, maire de Bordeaux, député de la Gironde et président d’honneur de la Mutuelle du Spectacle de Bordeaux et du Sud-Ouest, scelle la première pierre d’angle de la Maison du Spectacle. A l’issue de la cérémonie, les invités sont conviés à un banquet à l’hôtel-restaurant La Forestière.

La Maison du Spectacle est édifiée en un temps record, seulement 113 jours ! Les membres de l’association tenaient à ce que l’édifice puisse accueillir ses premiers pensionnaires dès l’été 1930. À l’occasion du XIIème Congrès du Spectacle, la Maison du Spectacle est inaugurée le 11 juillet 1930.

Pensée par l’architecte Paul Chévenot, la Maison du Spectacle est bâtie dans un style moderne. Elle dispose d’un grand pavillon central avec un double dortoir de 50 lits, des réfectoires, des salles d’hydrothérapie, des salles de jeux, un appartement pour le directeur. Les pièces sont vastes, aérées et lumineuses.

L’établissement est dirigé par Jean dit Léonce Jugla (1863-1935), instituteur public pendant 47 ans, Chevalier de la Légion d’Honneur. En novembre 1931, Ernest Blum et sa femme sont nommés régisseurs de la Maison du Spectacle.

Cap Ferret – Vue panoramique de la Maison du Spectacle (fonds Fabien Lasserre, Archives municipales de Lège-Cap Ferret)

Cap Ferret – La Maison du Spectacle depuis la dune océane (fonds François Bisch, Archives municipales de Lège-Cap Ferret)

Une semaine plus tard, la Maison du Spectacle accueille ses premiers enfants, une soixantaine d’enfants partis en autobus depuis Bordeaux. Deux contingents se succèdent : d’abord les garçons de mi-juillet à mi-août, puis les filles de mi-août à mi-septembre.

« Ils y vivaient des jours de joie sans mélange, car rien ne leur était imposé, mais suggéré : promenades, bains, constructions de cabanes dans le bois, représentations théâtrales se succédaient, sans que la règle fût apparente et sans désordre cependant. Leur liberté quasi-totale était guidée par un personnel qui aimait leurs qualités et aussi leurs défauts. » Après un mois à la Maison du Spectacle, les enfants reviennent « resplendissants de santé, le teint hâlé par la brise marine, tous ayant puisé dans l’air vivifiant la vigueur nécessaire pour reprendre l’existence laborieuse de l’écolier ».

Durant la Seconde Guerre mondiale, la Maison du Spectacle est occupée et pillée par les soldats Allemands. Elle finit par être engloutie par le sable à la fin des années 1940.

La deuxième Maison du Spectacle

Une deuxième maison est reconstruite en 1949 un peu plus au nord et de l’autre côté de l’avenue de Bordeaux dans un terrain de 8 000 mètres carrés, dans les pins et à l’abri du sable. Elle est inaugurée le samedi 30 juillet 1949, suivie d’un banquet au restaurant Las Delicias. Lors de l’inauguration, les invités assistent au repas des enfants : sardines à l’huile, escalopes de veau, pommes sautées, salade succulente, laitage, fruits, le tout … arrosé d’un verre de vin rouge (ou d’eau rosée) !

Ce nouvel édifice dispose de tout l’équipement et le confort moderne de l’époque : vaste cuisine avec eau potable grâce à un puits foré à neuf mètres de profondeur, appareil de réfrigération, salles de douche et lavabos, vaste réfectoire et grands dortoirs, terrasses couvertes, pièces aérées et accédant à la forêt par de larges portes.

Cap Ferret – La deuxième Maison du Spectacle (fonds François Bisch, Archives municipales de Lège-Cap Ferret)

Visite de M. Jacques Chaban-Delmas à la nouvelle Maison des enfants du Spectacle (fonds François Bisch, Archives municipales de Lège-Cap Ferret)

Découvrez d’autres photographies de la visite de Jacques Chaban-Delmas à la nouvelle Maison des enfants du Spectacle sur le site de François Bisch :
https://www.ferretdavant.com/index.php?page=articles-ferret-d-avant&choixtitre=17

En 2004, le chanteur Pascal Obispo rachète l’ancien centre de vacances pour en faire sa résidence secondaire et son studio d’enregistrement. Il conserve les petits lavabos à hauteur d’enfant et l’écusson en plâtre de la Mutuelle des enfants du spectacle.

Votre histoire, notre mémoire

“Les souvenirs d’un homme constituent sa propre bibliothèque.”
Aldous Huxley, écrivain anglais (1894-1963)

Si vous avez des cartes postales ou des photographies sur les Maisons du Spectacle à faire partager, n’hésitez pas à nous contacter ! Vos souvenirs nous permettront de mieux faire connaître l’histoire de notre commune.

Contribuez à enrichir cet article !
Service des archives
79 avenue de la Mairie, Lège bourg
archives.ad@legecapferret.fr
05.57.17.07.80

Sources et références

Les Archives municipales de Lège-Cap Ferret :

  • Fonds François Bisch : cartes postales et plaquette-souvenir de la Mutuelle du Spectacle de Bordeaux et du Sud-Ouest
  • Fonds Fabien Lasserre

RetroNews, le site de presse ancienne de la BnF :

  • La Petite Gironde, 29 juillet 1928
  • La France de Bordeaux et du Sud-Ouest, 18 janvier 1929
  • La Petite Gironde, 12 décembre 1929
  • La Petite Gironde, 19 mars 1930
  • La Petite Gironde, 19 juillet 1930
  • La Petite Gironde, 18 août 1930

 

Télécharger le document (PDF)

Retrouvez toutes les archives du mois sur cette page.

Découvrez le patrimoine communal à travers « La petite collection » !

Retour à la liste des actualités

Restez connecté(e)

Restez informé, inscrivez-vous à notre lettre d’information, je m’inscris !