Accueil
Accueil Menu

L'archive du mois d'avril 2019 !

L'archive du mois d'avril 2019 !
Ce mois-ci, découvrez l'histoire des curés de L'Herbe et du Cap Ferret !
Publié le jeudi 04 avril 2019

LES ARCHIVES COMMUNALES DE LÈGE-CAP FERRET ONT POUR VOCATION DE CONSERVER LES ARCHIVES PUBLIQUES, MAIS AUSSI DES DOCUMENTS PRIVÉS, UNIQUES ET PARFOIS PERSONNELS. TOUS LES MOIS, DÉCOUVREZ UN DOCUMENT INÉDIT SUR VOTRE COMMUNE ! PAR SON INTÉRÊT HISTORIQUE, SON ASPECT ESTHÉTIQUE, OU SON ORIGINALITÉ, CE DOCUMENT TÉMOIGNE DE LA MÉMOIRE LOCALE.


Lumière sur… Les curés de L’Herbe et du Cap Ferret


A lire dans la prochaine revue municipale, Presqu’île n°73, l’abbé Baurein et ses Variétés bordeloises, publiées entre 1784 et 1786. Baurein, prêtre et historien bordelais, y décrit en détails les paroisses girondines (population, richesses, patrimoine, etc.). Vous y découvrirez la paroisse de Saint-Pierre des années 1780 à travers quatre thèmes : l’envahissement des sables, le Canal des Etangs, la population locale et le Cap Ferret.

Après les curés de Lège, voici les curés de la Chapelle de la Villa Algérienne, au village de l’Herbe, et de la chapelle Notre-Dame-des-Flots au Cap Ferret.


Les curés de L’Herbe

De 1883 à 1906

L’abbé Dugast

Jean Jules Dugast est né au Mans, dans la Sarthe, vers 1822. Ancien vicaire de la Madeleine à Paris, il devient l’aumônier de la famille Lesca. Le 8 septembre 1885, il assiste l’abbé Lacouture, curé de la paroisse de Notre-Dame d’Arcachon, lors de la bénédiction de la chapelle de Sainte Marie du Cap. Il officie au mariage de Joséphine Lesca, fille de Léon Lesca, et de Casimir Charles Adolphe Bordes en juillet 1890. Il décède le 11 septembre 1892 à Arcachon.

L’abbé Boucherie

L’abbé Boucherie est un ancien missionnaire apostolique. Il a été directeur d’un collège à Paris et professeur à Tivoli, lycée jésuite à Bordeaux. Il habite villa Béthanie au Moulleau. Il est correspondant de blessés pour L’Action française pendant la Première Guerre mondiale.

L’abbé Barrett

En juin 1897, l’abbé Barrett reçoit les élèves du collège de St André de Cubzac, dont il est un ancien professeur, à la Villa Algérienne.

Depuis 1906

L’abbé Noailles

L'Avenir d'Arcachon, 31 août 1919 (Gallica)Cet enfant du pays, né le 6 septembre 1870 à Gujan sous le nom de Pierre Nouailles, est sans nul doute le curé de L’Herbe le plus connu. Atteint de tuberculose pulmonaire, le jeune prêtre devient à l’âge de 36 ans le curé de la Chapelle de la Villa Algérienne. Sa maladie ne l’empêchera pas de vivre une longue vie et d’atteindre l’âge respectable de 86 ans à sa mort le 21 juin 1956 à Gujan-Mestras. Il officiait auparavant à Saint-Savin, Cazaux et Brannens entre 1898 et 1902. Il vit dans le presbytère de L’Herbe. Le 31 août 1919, il organise la Fête de la reconnaissance nationale à la base américaine du Cap Ferret.

L’Avenir d’Arcachon, 31 août 1919 (Gallica)


Les curés du Cap Ferret

Construite en 1893, la chapelle Notre-Dame-des-Flots est desservie par les Dominicains du Moulleau jusqu’à leur expulsion en 1903 puis par le chapelain de la Villa Algérienne.

L’abbé Noailles

Le chapelain de la Villa Algérienne a également officié au Cap Ferret. Le 24 avril 1909, c’est lui qui célèbre le premier mariage à Notre-Dame-des-Flots entre Vincent Roux, douanier, et Marie Lacaze.

L’abbé Maria

La Petite Gironde, 8 juin 1941 (Retronews)Léon Gilbert Maria est né le 1er janvier 1880 à Bordeaux. Pendant la Première Guerre mondiale, il intègre les 15ème et 18ème Sections des Infirmiers Militaires. Il est envoyé en Orient d’octobre 1916 à avril 1918. Il reçoit la médaille commémorative « Médaille de la Victoire ». Avant d’officier au Cap Ferret, il a été curé de Carbon-Blanc dans les années 1930 et membre de la sous-section du 7ème Canton La Bastide de l’Union Nationale des Combattants. En février 1939, alors curé du Cap Ferret, il est nommé officier d’académie pour services rendus aux œuvres d’éducation populaire. Il décède le 7 juin 1941 au Cap Ferret sans avoir pu réaliser ses projets de rénovation de l’église. Ses obsèques ont lieu à la chapelle Notre-Dame-des-Flots le 10 juin 1941.

La Petite Gironde, 8 juin 1941 (Retronews)

Les abbé Monlévrier et Moffre

Ces deux curés officient entre 1941 et 1952 au Cap Ferret. Peu d’informations sur ces hommes nous sont parvenues. L’abbé Moffre serait probablement André Moffre, né le 28 avril 1900 à Talence.

L’abbé Marquaux

Labbé Robert Marquaux (fonds Jacques Lavie-Secteur pastoral, Archives Municipales de Lège-Cap Ferret)Jean Paul René Gérard Robert Marquaux Ruix est né le 15 janvier 1911 à Libourne. Il est d’abord vicaire à Notre-Dame d’Arcachon. Son frère Jean devient également prêtre et sera aumônier militaire.

L’abbé Robert Marquaux (fonds Jacques Lavie / Secteur pastoral, Archives Municipales de Lège-Cap Ferret)

Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’abbé-lieutenant Marquaux s'illustre par son courage, comme en témoigne cette citation à l’ordre de l’armée de 1943 :

« Officier au moral très élevé, d’un calme exemplaire. A brillamment commandé sa Section chargée d’assurer pendant quinze jours la liaison avec la Division Voisine. Par son cran et son courage, a, sous des bombardements très violents, maintenu ses hommes à leurs postes de combat. S’est distingué au cours des attaques ennemies des 9 et 10 juin 1940. »

Il reçoit par ailleurs la Croix de Guerre avec Etoile de Bronze. Capturé en 1940 et envoyé dans un camp de détention pour officiers, il monte et dirige une chorale de 1000 prisonniers. Il est libéré en 1946.

Nommé curé du Cap Ferret le 16 mai 1952, il le restera jusqu’à sa mort en 1977. Son grand projet, la reconstruction de Notre-Dame-des-Flots, terminée en 1966, marque l’histoire de la commune. La chapelle, construite en 1893, à une époque où le Cap Ferret n’était qu’un village isolé, devient bien trop petite. En raison de l’affluence grandissante, l’abbé Marquaux célèbre jusqu’à 12 messes par dimanche en pleine saison !

Très apprécié de ses paroissiens, ce Mr tout-le-monde adopte la tenue des vacanciers, short, chemisette à col ouvert et nu-pieds, pendant la saison estivale :

Non qu’il soit en congé – au contraire, lui aussi « fait sa saison », selon l’expression consacrée par les autochtones des stations balnéaires –, mais pour être plus à son aise (on le comprend en ces journées caniculaires) et surtout pour établir avec la population estivale des contacts plus faciles. Son affabilité presque légendaire, alliée à sa tenue de vacancier-tout-le-monde, a d’ailleurs permis à l’abbé Marquaux de devenir un des prêtres les plus sympathiquement estimés de la Côte atlantique.

L’abbé Robert Marquaux décède le 28 avril 1977 au Cap Ferret. Il est inhumé sous la chapelle de la Vierge dans l’église Notre-Dame-des-Flots le 15 juin 1977.

L’abbé Castaing

A la mort de l’abbé Marquaux, André Castaing devient le curé du Cap Ferret. Il poursuit l’œuvre de son prédécesseur. Il bénit l’ancienne croix des marins, restaurée et installée sur le parvis de l’église le 2 septembre 1983. Il préside la messe solennelle pour célébrer le 30ème anniversaire de la pose de la première pierre de Notre-Dame-des-Flots par l’abbé Marquaux le 15 août 1986.

De nos jours, il n’y a qu’un seul curé pour toute la commune.


Votre histoire, notre mémoire

“Les souvenirs d’un homme constituent sa propre bibliothèque.”

Aldous Huxley, écrivain anglais (1894-1963)

Si vous avez des photos à nous faire partager ou des anecdotes à nous raconter sur les curés de notre commune, n’hésitez pas à nous rendre visite ou à nous contacter ! Vos souvenirs nous permettront de mieux faire connaître l’histoire de notre commune.

Contribuez à enrichir cet article !

Service des archives

79 avenue de la Mairie, Lège bourg

archives.ad@legecapferret.fr

05.57.17.07.80


Sources et références

  • Les Archives Municipales de Lège-Cap Ferret :

-    Actes de décès de Léon Gilbert Maria et de Robert Marquaux

-    Fonds Jacques Lavie / Secteur pastoral

-    Fonds Luc Dupuyoo

  • Les Archives Départementales de la Gironde :

-    Matricule militaire de Léon Gilbert Maria

  • Gallica, la bibliothèque numérique de la BNF :

-    L’Avenir d’Arcachon des 6 novembre 1892, 27 juin 1897 et 31 août 1919

-    Journal Officiel de la République Française, Lois et Décrets, 26 février 1939

  • Retronews :

-    La Petite Gironde, 2 juillet 1890

-    La Petite Gironde, 8 juin 1941


Création site Internet mairie