Hirondelles et Martinets à Lège-Cap Ferret

Vie locale

Favorisons l’installation des Hirondelles et des Martinets à Lège-Cap Ferret.

 

Face au constat général de prolifération des moustiques, le SIBA avec l’appui de la LPO, développe un projet de lutte biologique sur le territoire du Bassin d’Arcachon.

Pour ce faire, un vaste programme d’installation de nichoirs à martinets et de nids d’hirondelles est engagé.

 

Objectif : sécuriser les populations d’hirondelles et martinets connues sur le bassin d’Arcachon.

 

Comment ?

En installant des nichoirs et des nids dans des lieux stratégiquement fréquentés par ces espèces, nous accroissons la possibilité de les voir s’installer. En effet, les martinets et les hirondelles sont des espèces migratrices qui reviennent en France chaque année au printemps pour se reproduire. Elles occuperont le même nid et leurs petits viendront nicher sur leur lieu de naissance.

La LPO, avec l’aide de bénévoles spécialement engagés dans ces prospections, a procédé à un inventaire des sites occupés par les hirondelles et les martinets sur chaque commune du Bassin d’Arcachon.

Ainsi, sur la base des connaissances acquises, la LPO propose l’installation de 214 nids et nichoirs sur les 12 communes couvertes par le SIBA comme suit :

Hirondelle rustique: 110 nids
Hirondelle de fenêtre: 32 nids
Martinet noir: 72 nichoirs

La commune de Lège-Cap Ferret bénéficie de 6 nichoirs à Martinets et 13 nids d’Hirondelles.

 

Où ?

Les 6 nichoirs à Martinets  ont été installés dans le bourg de Lège ce vendredi 7 janvier par les agents de la ville après concertation avec la LPO.

 

 

Les 13 nids à hirondelles rustiques seront installés dans les villages ostréicoles de la commune en concertation avec les habitants et avec l’appui de la LPO. Les villages ostréicoles constituent un lieu de prédilection pour les hirondelles grâce à la présence de boue utilisée pour la confection des nids et de toutes sortes de petits insectes volants qu’elles consomment (mouches, moucherons, moustiques…) pour notre plus grand bonheur !

 

Pourquoi favoriser leur installation ?

Lorsque l’on sait qu’une hirondelle consomme 2000 à 3000 insectes volants chaque jour, il s’agit ainsi de compléter le panel des actions déployées en profitant d’un service rendu gratuitement par la nature.

 

.Des aménagements pour se prémunir d’éventuelles déjections sont possibles par la simple pose d’une planche disposée sous les nids.

 

Attention : Il s’agit d’espèces protégées. Les hirondelles installent fréquemment leurs nids sur les façades d’immeubles. Leur destruction est strictement interdite, en application de l’arrêté du 29 octobre 2009, qui protège toutes les espèces d’hirondelles ainsi que leurs nids et leurs œufs. Toute infraction à ces dispositions est passibles de peines pouvant atteindre 2 ans d’emprisonnement et de 150 000 euros d’amende (article L. 415-3 du code de l’environnement).

 

Retour à la liste des actualités

Restez connecté(e)

Restez informé, inscrivez-vous à notre lettre d’information, je m’inscris !